Je l’emmenais nue, les yeux bandés, dans un bar/tavern tout noir situé dans un des quartiers défavorisés d’Atlanta, en Géorgie, vêtue d’un simple manteau et de 4″ talons ! Une fois dans le bar, on lui enlève son manteau, on lui met un collier de chien autour du cou et on lui attache une laisse ! Elle serait alors donnée au plus grand méchant homme noir de la place pour que lui ou ses autres frères noirs puissent lui faire ce qu’ils veulent et je dis bien ce qu’ils veulent ! (Pas de marques permanentes) serait le seul non, non !

C’est la seule femme blanche de l’endroit, elle est nue et sans défense, elle n’a pas de vêtements, pas d’argent, pas de téléphone portable et elle n’a aucune idée de l’endroit où elle se trouve ! La seule règle pour eux est qu’elle doit rester nue et attachée ; sinon, lui ou ses amis, même plusieurs salopes lesbiennes peuvent lui faire ce qu’elles veulent de pervers !

Je continue à lui dire son nom ! Pour qu’elle puisse entendre chaque mot de la conversation, et c’est plusieurs de ses fantasmes de vouloir se faire sucer la chatte et fouetter le cul et qu’elle veuille se faire violer en groupe par beaucoup d’hommes noirs bien dotés, beaucoup d’entre eux, et pour s’assurer que tous ses fantasmes se réalisent ! Je lui dis aussi de s’assurer d’avoir une cassette vidéo et de prendre des photos de tout, surtout que chaque grosse bite étire sa chatte blanche ! Je veux voir un gros plan de son visage quand ces bites noires de 12″ et ses poils pubiens et les siens se rencontrent !

Puis je lui dis de m’appeler quand il/elle aura fini de lui donner mon numéro de portable et l’hôtel où je suis ! Peu importe que ce soit plus tard dans la soirée le lendemain matin ou après plusieurs jours avec lui et ses amis car je veux m’assurer qu’elle est bien utilisée et que son fantasme est réalisé ! Lui, ce grand homme noir, continue en disant qu’il ne la rendra peut-être pas, et qu’il la gardera peut-être simplement nue et en laisse comme une esclave blanche salope ! Ce commentaire lui fait peur, et c’est bien ce qu’il veut faire !

Je lui donne un baiser et une tape affectueuse sur ses fesses nues en lui disant de s’amuser ! Elle dit ensuite, dans la panique, qu’elle a changé d’avis et commence à me supplier et à me supplier de ne pas la laisser là, nue et sans défense avec eux !

Je lui dis alors que c’est ce que tu voulais et que tu n’as pas d’autre choix que de le faire ! En plus de lui dire que je ne pouvais pas arrêter ce qui se passait, ces frères noirs vont te faire la même chose s’ils le voulaient ! … En partant, j’ai entendu ce grand noir dire “tu es une chienne nympho blanche en chaleur et nous allons te traiter comme une chienne en chaleur ! Alors qu’elle la force à s’agenouiller !

La dernière image que j’ai d’elle, en quittant le bar, c’est ses fesses nues qui se tortillent d’avant en arrière alors qu’elle rampe comme un chien à quatre pattes avec lui qui la traîne à moitié jusqu’au premier homme qui lui sort son énorme bite noire pour qu’elle la suce ! Un autre homme noir avec sa bite dure l’a déjà collée à elle et commence à la chevaucher par l’arrière !

Elle a maintenant été utilisée et baisée par au moins une douzaine d’hommes avec des bites de 10” et cette salope lesbienne les a à sa demande, l’a maintenue sur un tabouret de bar face contre terre et a pris une des ceintures en cuir des frères noirs et a commencé à fouetter son cul blanc nu ! Elle en perd beaucoup, car le fouet a rendu son cul blanc d’un rouge terne ! Elle a crié comme les sadiques qui la battent mais ne les a pas suppliés d’arrêter !

Tout comme elle ne peut plus supporter cette lesbienne, ils l’ont retournée et ont placé son derrière brûlant et nu sur le tabouret du bar et l’ont maintenue impuissante avec son pubis ouvert et vulnérable ! Puis elle prend la ceinture et, avec un sourire des plus sadiques, commence à fouetter la chatte de ma femme ! C’est un site incroyable, car ses lèvres labiales et son gros clitoris deviennent de plus en plus gonflés et visibles à chaque coup de ceinture ! Ma femme a fantasmé de se faire fouetter la chatte et m’a même déjà demandé de le faire. Mais j’ai arrêté avant qu’elle ne me le demande, car je pensais que je pourrais vraiment lui faire mal ! Cette fois-ci, il n’y aura pas d’arrêt et elle recevra le traitement complet tel qu’elle est, une masochiste de placard quand il s’agit de se faire malmener la chatte !

Ma femme est encore en train de dépérir à cause de ce douloureux coup de fouet sur la chatte et d’abuser de cette salope lesbienne, puis elle s’enfonce le visage dans la chatte juteuse bien fouettée de ma femme et se gavarde agressivement sur ses lèvres et son clitoris gonflé de rouge sang ! Le résultat est un incroyable orgasme convulsif car ma femme, même si elle est maintenue au sol, est impuissante et ne peut que s’allonger sur le dos et gémir alors qu’une bite noire lui est enfoncée dans la gorge et éjacule rapidement une quantité incroyable de sperme dans sa gorge !

Plus tard dans la nuit, vers 22 heures, voici ce qui est arrivé à ma femme et ce qu’ils lui ont fait à Atlanta. Elle est nue, à l’arrière d’une voiture et en route pour Dieu sait où, elle a été obligée de se coucher par terre ou de montrer ses gros nichons blancs quand ils ont croisé un autre frère noir dans la rue en le laissant lui presser les nichons ou lui faire une petite baise dans une des rues secondaires !…

Ils l’ont emmenée dans un vieux motel délabré où un autre pervers noir sadique attend son nom, Mr. Young … Son cul blanc qui est maintenant rouge traînait nu, ce qui rendait ses joues de cul faciles à fouetter un peu plus … Ils lui ont retiré son simple collier de chien en cuir, et….. l’ont remplacé par un collier en acier avec des manilles similaires qui la laissent menottée, enchaînée et totalement impuissante ! Les deux sont fermés par de gros verrous en laiton et ce sadique est le seul à avoir la clé ! Il a menacé de la jeter dans la rue alors qu’ils roulent ! Cela a terrifié ma femme !

Le propriétaire de cet hôtel dans le quartier difficile d’Atlanta s’occupe des proxénètes, des prostituées et des couples mariés qui veulent des femmes utilisées par des hommes noirs. …. Dieu merci, il faisait nuit, car elle est totalement nue et enchaînée comme une sorte d’esclave, mais il y a encore beaucoup de gens noirs qui la voient ! Ils la traitent de salope et de pute à bite noire, essayant de l’humilier et disent qu’elle est une ordure blanche et qu’elle a besoin d’un vrai homme pour baiser cette femme blanche reine de pique….. Tout ce dont ils avaient besoin était déjà dans la pièce avec plusieurs autres sadiques et ils étaient juste en train de baver sur ma femme blanche nue et enchaînée, sans défense et consentante !

epouse suce amant black